Le marché des fenêtres ; Ouverture vers le futur

Voici quelques tendances de marché concernant les fenêtres dans le bâtiment qui peuvent intéresser les professionnels proposant des travaux de rénovation dans le domaine du batiment.

 

C'est un apercu des informations et des études que je peux réaliser sur demande.

La rénovation maintient le marché.

 

Il s’est vendu environ 10 millions de fenêtres en 2015 en France. La baisse des ventes se poursuit depuis 2006 avec une baisse d’environ 5 % par an (en nombre de fenêtres vendues). Néanmoins les prix de vente restent stables, compte tenu de l’augmentation des performances thermiques des fenêtres posées, des surfaces plus importantes (conséquence de la mise en place de la RT 2012) mais également du retour à un plus haut niveau des prix de pose après des années de baisse sur un marché concurrentiel.

 

C’est le marché de la rénovation qui tire l’activité avec environ 2/3 des débouchés contre 1/3 pour la construction neuve. 60% des fenêtres posées en 2015 concernent des maisons individuelles et 15 % pour le non résidentiel. On estime à environ 200 millions le nombre de fenêtres des logements construits avant 1980, ce qui assure un réservoir d’activité pendant encore quelques années.

Progression de l’aluminium et de la couleur

 

Même si les fenêtres en PVC constituent la majorité des ventes (60 % environ), c’est l’aluminium qui progresse le plus parmi l’ensemble des matériaux

Coté couleur, on note une « colorisation du marché » (20 % de fenêtres colorées) même si le blanc représente encore 70 % des ventes. La couleur concerne plus particulièrement les fenêtres alu.

 

La répartition par type de fenêtre reste stable depuis 4 ans : les fenêtres à la française (2 ventaux) représentent 55 % du marché, contre 25 % pour les oscillo-battantes et 15 % pour les coulissantes.

 

La qualité du travail de pose plébiscitée par les particuliers.

 

 

Selon une enquête réalisée en juin dernier, les particuliers qui ont un projet fenêtre se renseignent principalement sur internet (à 40 %) et consultent les professionnels de la pose directement en magasin. Ils reçoivent en moyenne 2,5 devis et se décident assez rapidement (60 % des projets sont finalisés en moins de 3 mois).

Les particuliers attendent des poseurs un suivi de projet clé en main, avec une attente forte sur la qualité des matériaux et surtout de la pose.

Environ un acheteur particulier sur deux rencontre des problèmes pour trouver un poseur, des informations sur la qualité et les performances des produits, un délai acceptable et obtenir le financement nécessaire à leur projet.

De nouvelles fenêtres de plus en plus solaires et « connectées ».

 

 

 

 

 

Les salons Equipbaie et Metalexpo organisé en novembre 2016 à Paris ont été l’occasion pour les constructeurs de présenter leurs dernières innovations.

 

C’est le cas par exemple de la fenêtre HORIZON qui résulte d’un partenariat entre Sunpartners Technologies et Vinci Construction.

Cette fenêtre est d’une part électrochrome : elle permet de modifier le degré d’opacité du vitrage, laissant passer totalement la lumière ou à l’inverse occultant la fenêtre selon les envies et besoins des occupants. Bien entendu, cette fenêtre est connectée, dont pilotage à volonté et à distance via un smartphone.

La technologie électrochrome est proposée par quelques fabricants depuis quelques années mais la nouveauté de la fenêtre Horizon est d’être totalement autonome en énergie grâce à un système de production et de stockage photovoltaïque intégré.

Cette fenêtre connectée est intelligente : en fonction de l’ensoleillement, de la présence d’occupants ou non, elle peut s’opacifier seule en été par exemple, pour réduire les apports de chaleurs extérieurs et donc les besoins en climatisation (économie de 30 % environ !).

Elle permet également de détecter une intrusion extérieure ou un oubli de fermeture.

 

Les premiers modèles sont attendus sur le marché, au départ le marché tertiaire en priorité, pour 2017. Elles équiperont le futur siège de Vinci Construction, qui sera livré en 2019.