Actualités des emballages alimentaires autour du monde  

Voici quelques tendances et exemples d’emballages innovants issus d’une veille permanente sur les emballages des produits alimentaires (2nd semestre 2017) 

 

La prise en compte de l’environnement dans la conception des emballages de produits alimentaires est une tendance forte.

Cette tendance est accentuée d’une part par la consommation responsable mais également par la  réglementation européenne en préparation qui vise le recyclage effectif de 75 % des emballages alimentaires d’ici 2030 (dont 55 % pour les plastiques) mais également par l’annonce par la Chine de l’arrêt de l’importation de certains déchets d’emballages à partir de 2018.

Il va donc falloir trouver des solutions pour réduire les quantités d’emballages produits ou améliorer leur recyclage en fin de vie : emballages bio dégradables, emballages issus de déchets, emballages comestibles....

La start up Israléinne Tipa a mis au point un emballage plastique biodégradable qui est aussi résistant que les emballages conventionnels.

 

 

Nathalie Gontard, de l’INRA, a également mis au point un emballage 100 % biodégradable fabriqué à partir de déchets et co produits alimentaires ou agricoles. Elle vient d’être lauréate du concours 2017 « les lauriers de l’INRA » pour cette innovation

 

La start up américaine Full Cycle Bioplastics   propose également des emballages plastiques élaborés à partir de déchets alimentaires ou agricoles.

Dans le même esprit, la start up charentaise Lys Packaging commercialise une bouteille 100 % biodégradable fabriquée à base de déchets de canne à sucre, de noyaux d’olives, de roseaux ou encore de pépins de raisin.

 

La start up Bees’Wrap, créée par une mère de famille américaine, fabrique des emballages souples réutilisables et recyclables à base de cire d’abeille, alternative idéale à l’utilisation du plastique ou de l’aluminium

 

La nature et toute sa biodiversité et en particulier les insectes peut également apporter leur concours à cette valorisation des emballages : une chercheuse espagnole a identifié une chenille capable de recycler le polyéthylène

 

 

Les packagings ont également un rôle central dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en ayant une action positive sur la durée de conservation du produit.

Le projet européen NanoPack, porté par l’Israel Institute of Technology, travaille à la mise au point d’emballages antimicrobiens ultramodernes pour les denrées périssables à base de nanomatériaux naturels qui permettront d’éviter les infections alimentaires et de réduire les déchets alimentaires causés par une détérioration précoce.

 

La traçabilité et la sécurité alimentaire sont des attentes croissantes et durables des consommateurs : les emballages peuvent répondre à ces attentes grâce à des étiquettes « intelligente ».

 

La chaine anglaise de supermarché Sainsbury propose sur certains de ces produits frais une étiquette qui change de couleur et qui permet visuellement au consommateur la fraicheur du produit.

 

Dans le même esprit, le fabricant d’emballage brésilien Braskem a mis au point un plastique qui change de couleur en fonction de la variation du pH des aliments en contact avec l’emballage, ce qui permet de visualiser directement par la couleur si le produit est apte à la consommation.

Pour aller plus loin : 

 

Id2e peut vous aider à mettre  en place une veille sur les tendances de votre marché, soit en formant vos équipes à la veille sur internet ou à la veille sur salon ou en réalisant des bulletins de veille comme celui ci par exemple.

En savoir plus